La masturbation intellectuelle

Je peux bien le dire aujourd’hui: j’ai toujours pratiqué la masturbation intellectuelle. La masturbation est une activité sournoise, plus on l’a pratique, plus on a l’impression de progresser. La philosophie et les débats sont les meilleures masturbations intellectuelles.

On sur-intellectualise n’importe quel sujet, n’importe quel aspect de la vie, on en parle pendant des heures, on disserte dessus, on écrit des belles phrases, des beaux aphorismes, mais au finale… on reste le même, on ne change pas. L’expérience m’a amené à comprendre que l’être humain n’est pas fait pour suivre de grands principes philosophiques.

L’Union soviétique en est le parfait exemple. On parlait de l’égalité parfaite, de l’abolition des privilèges, de l’oppression et de l’exploitation… Le communisme est une belle idée qui a massacré, torturé et affamé des centaines de millions de personnes.

Lire la suite « La masturbation intellectuelle »

Comment sortir de sa zone de confort

Les meilleures choses de ma vie me sont arrivées lorsque je suis suis sortis de ma zone de confort. C’est à ces moments-là que je me suis rendu compte que mon existence pouvait être intéressante, que je pouvais rencontrer des gens, sortir, apprendre et ne jamais m’ennuyer.

Je me souviens d’un de ces moments.

Je venais de débarquer dans une nouvelle ville où je ne connaissais presque personne. Je m’étais fait quelques amis à la fac, mais je me suis lassé rapidement d’eux, pour les raisons que j’évoque dans l’article sur les personnes toxiques.

Lire aussi: Les personnes toxiques

J’avais besoin de changer d’air. J’étudiais les langues et beaucoup d’étudiants étrangers venaient dans cette ville en Erasmus. Je ne savais pas où les rencontrer? A cette époque, je n’allais ni au café ni des les bars, et même si je les entendais souvent parler dans le bus, je n’osais jamais les aborder.

Lire la suite « Comment sortir de sa zone de confort »

Rien n’est impossible: quatre citations

J’ai toujours été un grand amateur des citations.

J’ai même voulu faire un blog ou je répertoriais toutes les citations intéressantes et utiles; autant dire que j’en connais un paquet.

Tout a commencé avec le jeu vidéo Civilization IV. Le concept était simple: développer une civilisation pour en faire la meilleure sur tous les plans. Pour ce faire, il était nécessaire de découvrir de nouvelles technologies, et à chaque nouvelle technologie découverte, on avait le droit à une citation tirée de la Bible, d’un roman, d’un film ou d’un personnage illustre.

Je passais tellement de temps sur ce jeu que j’ai appris ces citations par cœur: dix ans après, je les connais encore…

Les citations sont ce que j’appelle des « shots d’esprit »; c’est le même principe qu’un shot de vodka. Vous remplissez le shot et le buvez cul sec; l’alcool étant fort, vous en ressentez rapidement les effets.

La citation est un condensé de philosophie et de savoir qui, une fois assimilé permet de saisir l’essentiel d’une pensée.

On pourrait écrire des dizaines de pages sur une citation d’une seule ligne.

En plus d’être un condensé de savoir, les citations ont le pouvoir de galvaniser et de nous pousser à agir.

En ce qui me concerne, je n’aurais jamais fait certaines choses couillues sans des citations sur l’impossible et la difficulté.

Lire la suite « Rien n’est impossible: quatre citations »

Prendre et assumer ses responsabilités

Nous vivons dans une époque on l’on essaye de s’affranchir de ses responsabilités.

Il n’y a qu’à observer les problèmes de sociétés pour s’en convaincre. Prenons la « grossophobie » par exemple.

Harceler ou humilier quelqu’un en fonction de son poids ou autre différence n’est pas un comportement digne d’une personne respectable; c’est le signe d’une bêtise profonde qu’il faut réprimander.

Ce qui me dérange vraiment avec les personnes qui se plaignent de « grossophobie », c’est qu’elles ne prennent pas en compte la réalité du monde; en la niant, elles ne prennent pas leurs responsabilités.

Laissez-moi vous raconter une histoire.

Lire la suite « Prendre et assumer ses responsabilités »

Comment accepter un compliment

Ah, les compliments.

On aime tous faire des compliments à ses amis, à son ou sa conjointe, à ses proches ou même à de parfaits inconnus dans la rue quand on est de bonne humeur.

Ce qu’on adore par dessus tout, c’est d’en recevoir. Recevoir des compliments procure une sensation agréable, on se sent valoriser et on se sent mieux pour le reste de la journée. Quand le compliment est vraiment plaisant, il peut illuminer une semaine entière.

Je t’invite à ne pas hésiter à complimenter les gens qui sont autour de toi.

Complimente-les uniquement si tu es sincère, inutile de mentir; tu passerais pour un flatteur, et tout le monde se méfie des flatteurs (à raison).

J’ai cependant remarqué quelque chose chez les gens lorsque je leur fais un compliment sincère: ils ne savent pas comment recevoir un compliment. Pourtant, je le fais habilement, avec tact.

Vraiment.

Parce que ça vient du cœur et je veux que les gens autour de moi se sentent à l’aise en ma présence. Mais rien à faire, énormément de personnes sont gênées et ne savent pas quoi répondre.

Peut-être sont ils méfiants, peut-être croient-ils que j’essaye de les mettre en confiance afin de mieux les arnaquer par la suite. Et ils ont raison. Mieux vaut être trop méfiant que pas assez.

Je trouve seulement ça dommage qu’on vive dans une société où même les compliments ne peuvent être accueillis sans méfiance.

Si tu es trop méfiant à tel point que tu ne peux pas profiter du plaisir que délivre un compliment, ou si tu ne sais tout simplement quoi répondre à un compliment, cet article est fait pour toi.

Il n’y a qu’une seule chose à répondre à un compliment: merci.

Merci.

Voilà, c’est tout.

Par excès de modestie, on essaye presque de casser le compliment.

– Tu as une belle veste !
– Ça ? Ah merci, mais c’est un vieux truc que j’ai trouvé en solde samedi dernier.

Ne te dénigre jamais.

Souris et remercie la personne qui t’a complimenté. Ne cache pas le plaisir que tu ressens.

AIT-SALEM Massiva

Comment (enfin) se lever tôt

Se lever de bonne heure est probablement l’une des choses les plus difficiles pour l’être humain.

Qui a envie de s’extirper de son lit après une bonne nuit de sommeil?

Ce n’est en effet pas évident de quitter son lit bien chaud, de sortir de la couette pour déambuler dans sa chambre froide, de devoir remettre son cerveau en activité.

On est tellement mieux sous la couette, surtout quand on a une partenaire avec soi…

Mais la vie est ainsi faite: on ne peut pas toujours rester dans le confort.

Si on décide de toujours y rester, on se ramollit, on fonctionne au ralenti et on à la flemme de tout. Autant dire que tu n’arriveras à rien dans ta vie si tu ne te lèves pas tôt. En fait, si tu ne te lèves pas avant dix heures, tu peux considérer que ta journée est foutue.

Je te parle d’expérience et je ne suis pas le seul à le dire. Prend le temps d’y penser. As-tu eu une seule journée productive après t’être levé après dix heures ?

Lire la suite « Comment (enfin) se lever tôt »

Comment encaisser une mauvaise nouvelle

J’ai eu reçu une très mauvaise nouvelle aujourd’hui.

Je dois attendre encore plus de deux semaines pour recevoir mon visa de travail.

Je suis contraint de patienter pour changer d’environnement, pour rencontrer d’autres personnes et bien sûr, pour avoir mon activité professionnelle…

Quand on m’a annoncé ça, je voulais tout casser, crier, péter un plomb. C’est naturel. Quand on se sent impuissant, on a tout simplement envie de tout détruire, parce qu’on a l’impression que plus rien n’a d’importance.

J’ai mis quelques minutes à me représenter ce qu’attendre encore deux semaines représentait. L’angoisse, l’ennui, la dévalorisation de soi… Ce n’est pas un tableau très prometteur.

Mais une fois que cette mauvaise nouvelle avalé, j’ai tout de suite compris que je n’avais que deux choix possibles: soit me plaindre et me morfondre, soit essayer de tirer le meilleur de cette situation, d’être proactif.

J’ai déjà commis l’erreur de me morfondre auparavant et crois-moi, ça n’apporte rien de bon.

Ce qui ne m’a pas tué m’a rendu plus fort.

Lire aussi: Comment sortir de la dépression

J’ai dressé la liste de ce que je pouvais faire en attendant mon visa:

  • Publier des articles et développer mon blog
  • Lire
  • Ecrire
  • Faire du sport
  • Améliorer mon niveau de russe
  • Essayer d’évoluer dans le même environnement
  • Revoir mes amis
  • Me promener

Au final, j’ai toujours quelques choses à faire, et mieux vaut avoir un excès de temps qu’un manque de temps.

Bien entendu, le problème que j’ai partagé peut paraître ridicule pour ceux qui subissent la perte d’un proche, la perte d’un emploi, une rupture, une maladie…

Et je sais pertinemment que ce n’est pas moi qui vous apportera une solution.

Mais ce dont je suis sûr, c’est que, qu’importe la situation, si vous adoptez cet état d’esprit, vous ressortirez grandit et fortifié de cette épreuve.

AIT-SALEM Massiva

Perdre son temps sur internet

Vingt ans en arrière, qui aurait pu prédire l’essor d’internet et son impact sur nos sociétés et sur nos vies?

Certains spécialistes pensaient qu’internet n’avait aucun avenir, que personne n’allait l’utiliser.

Inutile de te dire qu’ils se sont trompés.

Inutile de te dire qu’internet est un outil formidable.

Inutile également de te dire qu’internet peut être un véritable poison pour toi.

Cet article n’est pas fait pour diaboliser internet, ni pour se plaindre de la société moderne, ni pour se plaindre que les gens sont scotchés à leur téléphone et oublient la vraie vie…

Tout ça, tu le sais déjà.

Aujourd’hui, nous allons parler de toi, de toi seul et de personne d’autre.

Lire la suite « Perdre son temps sur internet »

Les personnes toxiques

Nous sommes la moyenne des cinq personnes que nous fréquentons le plus.

Pour faire simple, si tu fréquentes cinq losers, tu deviendras un loser.
Si tu fréquentes cinq personnes actives, tu deviendras quelqu’un d’actif.

C’est aussi simple que ça.

On dit souvent que l’on ne choisit pas sa famille, mais que l’on choisit ses amis.

Eh bien ce n’est pas totalement vrai.

En règle générale, on ne choisit pas vraiment ses amis. Prend le temps d’y réfléchir: comment te fais-tu des amis?

Au bureau ou à la fac, tu deviens amis avec des gens un peu par hasard.

Lire la suite « Les personnes toxiques »

Changer de vie

Si tu as lu ma description sur la page d’accueil, tu sais que j’ai envie de vivre de mon blog.

Même si je n’arrive pas à en vivre, je continuerais à écrire des articles, même si je n’ai que dix lecteurs, tout simplement parce que j’adore ce que je fais.

La passion est mon moteur.

La passion est un moteur bien plus puissant que l’argent.

Si tu as lu cet article, tu te souviens surement que je vais bientôt travailler dans un autre pays.

Je vais donc quitter temporairement la France pour tenter ma chance à l’étranger.

Quand tu quittes ton pays d’origine, quand tu laisses ta famille, tes amis, tes habitudes, tes compatriotes derrière, tu changes forcément de vie, que tu le veuilles ou non.

Et c’est une bonne chose.

Si le lézard ne change pas de peau, il meurt.

Si l’Homme ne change pas d’air, il meurt aussi.

Lire la suite « Changer de vie »